Que faire à Cabo Polonio en 2 jours ? - Destination TDM
  • Menu
  • Menu
Cabo Polonio Uruguay

Que faire à Cabo Polonio en 2 jours ?

Accueil » Uruguay » Que faire à Cabo Polonio en 2 jours ?

Pourquoi visiter Cabo Polonio ?

Au sein d’un parc national, Cabo Polonio est un village coupé du monde en bord de mer. Il n’y a pas de route et on le rejoint en camion aménagé via la plage et des routes de sable. On peut dire que Cabo Polonio est isolé; il y a peu d’endroits avec internet, l’électricité est au générateur, solaire ou éolien et il n’y a pas de banque. Ici, on peut découvrir la deuxième plus grande colonie de lions de mer d’Uruguay mais aussi se balader le long des plages et des dunes de sable.

Quand visiter Cabo Polonio ?

La meilleure période pour aller à Cabo Polonio s’étend d’octobre à avril.
Bondé de Noël à février.

Que faire à Cabo Polonio ?

Visiter Cabo Polonio en 2 jours :

Jour 1 :

  • Phoque au phare
  • Plage Sud
  • Plage La Calavera
  • Surf
  • Coucher du soleil depuis le Faro de Cabo Polonio

Jour 2 :

  • Marche le long de la Plage La Calavera jusqu’au bout
  • Point de vue depuis le Cerro de la Buena Vista
  • Promontoire pour voir les baleines
  • Retour par les dunes
  • Coucher du soleil sur la plage Sud

Où dormir à Cabo Polonio ?

  • Cabo Polonio est tout petit, il n’y a pas 10 000 options pour dormir. En revanche il y en a pour tous les budgets.
  • Nous avons dormi à la Pousada Carmela

Où manger à Cabo Polonio ?

  • La plupart des restaurants sont dans la rue principale. Étant assez chers, on a préféré acheter des tartes salées au supermarché et du brownie au restaurant en face de la supérette de la rue principale, le snack Comipaso La Majuga.
  • Il y a deux supérettes dans le rue principale. Attention elles ne prennent que l’espèce.
  • L’eau du robinet n’est pas potable partout.

Comment se déplacer ?

On arrive en bus à une sorte de station de bus à l’écart du village. Ici, il faut prendre un camion aménagé qui nous emmène au village via les routes ensablées. Ensuite, à Cabo Polonio, tout se faire à pied.

Combien ça coûte à Cabo Polonio ?

Où retirer de l’argent ?

Certains restaurants prennent la carte mais pas les supérettes. D’ailleurs c’est mieux de payer au maximum en carte bancaire en Uruguay puisque l’état rend la TVA aux cartes étrangères. Une loi prévoit une réduction de 18% dans les restaurants et certains commerces pour les cartes bancaires étrangères.

  • Pour obtenir de l’argent liquide, on recommande de retirer à la Banco República (BROU) qui prend le moins de frais, 100 UYU.
  • Le distributeur BROU de la gare routière de Cabo Polonio (en dehors de la ville à l’arrivée des bus) ne fonctionne qu’en haute saison. Il vaut mieux ne pas trop compter dessus et avoir un peu de cash d’avance.
  • Si vous avez absolument besoin de cash et que vous venez de Punta del Diablo l’idéal est de s’arrêter à Castillos pour retirer.
  • Taux de change en décembre 2019 : 1€ = 42 UYU.

Comment aller à Cabo Polonio ?

Aller à Cabo Polonio depuis Punta del Diablo

  • Bus direct à 17h tous les jours sauf le dimanche avec la compagnie Rutas del Sol pour 150 UYU.
  • Le dimanche :
    • 1er bus : Punta del Diablo – Castillos
    • Bus avec la compagnie COT.
    • 1h de bus
    • 2è bus : Castillos – Cabo Polonio
    • Bus avec la compagnie Rutas del Sol (changement de bus rapide à Barra de Valizas).
    • 1h de bus
    • Total deux bus pour 153,79 UYU la place.
  • 30 minutes de 4×4 pour rejoindre Cabo Polonio
  • 250 UYU la place aller retour (seulement en cash).

Notre visite de Cabo Polonio en 3 jours :

Jour 1 : arrivée à Cabo Polonio

On arrive en bus à la gare routière de Cabo Polonio. Il y a un distributeur de billets (en panne), un centre de visiteurs et un snack. La ville n’étant accessible que par 4×4 puisque les routes sont faites de sable, on prend un gros camion aménagé pour 250 UYU par personne aller-retour. Dommage qu’il pleuve, ça doit être sympa comme balade quand il fait beau. On espère au retour ?! Le camion nous dépose à l’entrée de la ville. C’est très petit, on a l’impression d’être sur une île. Et même en Bretagne.

camion aménagé Cabo Polonio
et voici notre super camion aménagé !

Pousada Carmela

On arrive à notre hôtel, la Posada Carmela. On est accueilli par Carmela, la propriétaire. Elle est gentille et prend le temps de discuter avec nous. Notre chambre donne directement sur la mer, c’est absolument magnifique. On a l’impression d’être dans un cocon privilégié. Ce qu’on a aimé aussi c’est que ce n’est pas un hôtel, c’est plutôt une maison et qu’on partage avec d’autres. Le petit déjeuner maison est préparé avec amour et on le sent.

Posada Carmela
on est pas mal non ?

Courses et bière

Même s’il pleut, on ne se laisse pas abattre, on sort se balader. On retrouve Élise, la française de Punta del Diablo. C’est un peu la galère pour trouver de quoi boire un coup. On vous avoue, c’est un peu cher et tout le monde ne prend pas la carte bancaire. Il n’y a pas de distributeur à Cabo Polonio et celui de la gare routière ne fonctionne pas toujours. Aujourd’hui, il était hors service. Finalement, on fait un saut au supermarché (qui ne prend pas la carte bancaire). On achète des tartes salées pour le repas du soir. Ensuite, on trouve un hostel qui fait aussi bar. Ouf, ils prennent la carte. On a du liquide mais pas assez pour tenir 3 jours… Alors on fait attention.

En rentrant à l’hôtel, Carmela nous dit qu’il y avait une baleine échouée sur la plage de derrière. Ils ont mis 2h à la remettre à la mer. On aurait tellement aimé assister à ça et aider.

Jour 2 : découverte de Cabo Polonio

Se réveiller au son des vagues…

On petit déjeuner à la posada : jus d’orange pressé et pain frais. Ça fait du bien. On petit déjeune face à la mer. Que la vie est dure ! Ensuite, on rejoint Élise et on part se balader.

Posada Carmela
allez bon ap !

Phoque au phare

On longe la mer jusqu’au phare. Ici, il y a une des plus grandes colonies de phoques d’Amérique du sud. Il y en a vraiment beaucoup sur les rochers et dans l’eau. Nous en avions vu nos premiers phoques en liberté à Kaikoura en Nouvelle-Zélande mais c’est toujours un plaisir :).

phoques faro Cabo Polonio
on adore !
phoques faro Cabo Polonio
il y en a vraiment beaucoup…

Plage Sud

C’est la plage par laquelle on est arrivé en camion. Elle est très grande et déserte. C’est très agréable de s’y balader.

Cabo Polonio
chemin pour rejoindre la plage sud, on voit que Cabo Polonio c’est assez petit
Plage sud Cabo Polonio
la fameuse plage sud

Plage La Calavera

On repasse par le centre et on se pose sur la plage La Calavera. C’est agréable, il y a un peu de vent, il fait beau et chaud. On passe la fin d’après-midi ici.

Plage La Calavera Cabo Polonio
on est pas mal du tout
Plage La Calavera Cabo Polonio
la plage est très agréable même si l’eau est, on l’avoue, un peu froide

Faro de Cabo Polonio et coucher du soleil

Pour le coucher du soleil, on voudrait monter au phare (30 UYU). Pas de chance, il est en manutention encore pour 4 jours… Après avoir admiré les phoques, qui sont tous revenus et donc sont très nombreux, on file à la plage sud pour voir le coucher de soleil. C’est vraiment agréable, détente, on se sent bien ici. On mange tranquillement nos tartes salées du supermarché à 85 UYU la part et le bon brownie de Comipaso La Majuga à 80 UYU.

phoques faro Cabo Polonio
ils sont encore plus nombreux !
coucher soleil plage sud Cabo Polonio
pas mal le coucher du soleil non ?

Soirée à la posada

Carmela la propriétaire est très calée en huiles essentielles et on a discuté longuement avec elle sur ce sujet. Elle nous a mis des huiles pour nous détendre. Ensuite la cuisinière a préparé des tortas fritas, une spécialité d’Uruguay. Ce sont des sortes de pains frits comme des beignets. C’est très bon.

Tortas fritas à la posada Carmela
mhm les bonnes tortas fritas

Jour 3 : balade sur la plage La Calavera, Cerro de la Buena Vista et coucher du soleil

Petit déjeuner face à la mer, on ne s’en lasse pas… Ensuite, on retrouve Élise pour une longue balade.

Plage La Calavera

On marche le long de la Plage La Calavera jusqu’au bout. Coup de chance, on aperçoit deux dauphins au loin dans l’eau. La balade est très paisible, on croise très peu de monde.

Plage La Calavera en Uruguay
la grande plage continue assez loin

Cerro de la Buena Vista

Arrivé au bout, on escalade un peu la colline pour bénéficier du point de vue en hauteur depuis le Cerro de la Buena Vista. Ça vaut le coup, on a une belle vue à 360°. En bas, il y a un promontoire pour voir les baleines. Mais malheureusement, ce n’est pas la bonne saison pour les voir.

dunes de sable en uruguay
vue sur les dunes depuis le Cerro de la Buena Vista
Cerro de la Buena Vista Cabo Polonio
vue sur la mer depuis le Cerro de la Buena Vista

On rentre en alternant par les dunes et la plage. Après 4 heures de balade et pauses photos, nous voici de retour.

Restaurant Timbo

Il ne nous reste plus beaucoup de cash, alors on va dans un vrai restaurant qui prend la carte bancaire. C’est vite fait, il n’y en a pas beaucoup. On mange au restaurant Timbo pour 860 UYU, ce qui en soit est vraiment cher pour un plat de poisson (tout petit) et des gnocchis. Heureusement, comme on paie en carte étrangère, on redescend à 704 UYU, tout de même quasi 17€. C’était bon et on a n’a pas tellement le choix par rapport à la carte bancaire.

Détente plage puis coucher de soleil

On fini la journée à se détendre sur plage et sur la terrasse de l’hôtel.

Il est temps de partir pour le coucher du soleil ! Rebelotte, petit pique nique. On va à la supérette acheter des tartes salées et une brique de vin. Oui oui une brique, on a honte mais vous allez rire, le vin n’est pas si mauvais ! En plus, c’est bien moins cher qu’en bouteille et c’est 1 L vs 0,75 L en bouteille. Petit dessert favori, un brownie chez notre copine. On prend tout ça, on va voir les phoques et ensuite on se pose sur la plage sud pour admirer le coucher du soleil. Parfait pour bien terminer cette magnifique journée.

Faro Cabo Polonio
la fameuse lumière de la golden hour, on valide !
coucher soleil plage sud Cabo Polonio
toujours aussi fan de ce coucher de soleil, impossible de s’en lasser

Jour 4 : départ pour Montevideo

Aujourd’hui, il est temps de partir. On retourne voir nos phoques préférés, un petit coup de plage puis on se détend sur la terrasse de l’hôtel.

On prend le camion de 14h pour rejoindre le parking. 20 minutes avant, il y avait déjà beaucoup de monde. Heureusement, on avait pris notre ticket de bus avant donc ça va, pas de stress mais il semble qu’il y a ait bien plus de monde que de place dans le bus… 15h10, on part en bus pour Montevideo. Heureusement, ils avaient prévu le coup, il y avait deux bus.

Autres choses à faire à Cabo Polonio :

  • Surf : location dans une maison entre les deux plages
  • Balade à cheval

Conseils pour Cabo Polonio :

  • Avoir du cash (euros, dollars ou pesos uruguayens) pour payer certaines choses comme le camion, une location de planche de surf, les courses, certains restaurants.
  • Monter au phare au coucher du soleil.
  • Prendre le bus retour à l’avance pour être sûr d’avoir une place.

Notre avis sur Cabo Polonio :

On a eu un gros coup de cœur pour ce village paisible. C’est très agréable de se balader, voir les phoques ou juste se détendre sur la plage. Le fait d’être coupé du monde pendant ces quelques jours nous a fait beaucoup de bien.

Détail des dépenses à Cabo Polonio

Pour 3 jours, nous en avons eu pour 40,91€ par jour pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir de Cabo Polonio).

  • Entrée phare : 30 UYU (0,73€)
  • Hostel pas cher : 21€
  • Plat restaurant local simple : 300 UYU (7,30€)
  • Bus Punta del Diablo – Castillos – Cabo Polonio : 153,79 UYU (3,75€)
  • Camion pour rejoindre le centre de Cabo Polonio : 250 UYU (6€)
  • Bus Cabo Polonio – Montevideo : 667,38 UYU (16,30€)

Étape précédente :

Étape suivante :

Au revoir Cabo Polonio, bonjour Montevideo

  • On part de Cabo Polonio à 15h10 en bus pour une arrivée à 19h45 à Montevideo avec la compagnie Rutas del Sol.
  • 667,37 UYU la place en 2+2.

Qu’avez-vous pensé de cet article et du blog en général ?

Et vous, vous avez déjà visité une ville coupée du monde ?

Si vous avez des questions sur Cabo Polonio, l’Uruguay ou sur notre tour du monde, des remarques ou des suggestions pour notre blog, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. On vous répondra aussi vite que possible et cela nous aide à améliorer notre blog 🙂

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *