• Menu
  • Menu
drapeaux brésil bolivie

Frontière Bolivie – Brésil : passage en bus

Accueil » Nos derniers articles » Bolivie » Frontière Bolivie – Brésil : passage en bus

Avant de réaliser ce trajet en bus Bolivie Brésil, on a eu beaucoup de mal à trouver des informations sur internet (Santa Cruz en Bolivie à Sao Paulo au Brésil). Alors on s’est dit, et pourquoi pas aider ceux qui veulent le faire. Bon oui ok 43 heures de bus (avec les pauses bien sûr) ça peut paraître complètement dingue. Mais pas tant que ça en fait 🙂 On se le dit, si vous avez les moyens ou peu de temps, l’avion est beaucoup plus rapide !

Pour relier Santa Cruz (Bolivie) et Sao Paulo (Brésil), il y a deux options :

  • l’avion : rapide mais plus cher : 3h et en moyenne 250€
  • le bus : long mais pas cher : 43h et 83€ (on a mis 5h de plus que prévu)

Nous avons choisi de prendre le bus pour économiser des sous et puis… on a le temps !

Faut-il un visa pour le Brésil ?

Il n’y a pas besoin de visa pour les citoyens français en voyage au Brésil. Le tampon est gratuit et valable 3 mois.

Le gouvernement français prévient qu’il faut un billet de sortie du territoire. De notre côté, nous n’en avons pas eu besoin.

La frontière terrestre que nous passons en bus est Puerto Quijarro côté Bolivien, et Corumba côté Brésilien. Aucun souci de corruption ici, on est passé sans payer.

Quelle compagnie de bus choisir entre la Bolivie et le Brésil ?

  • Pour le trajet Santa Cruz (Bolivie) à Puerto Quijarro (frontière en Bolivie), il y a de nombreuses compagnies qui le font, prix négociable à 50 B. Acheter le billet à la gare routière. Prendre un bus qui part à maximum 21h.
  • Pour le trajet Puerto Quijarro (frontière en Bolivie) à Sao Paulo, il y a deux compagnies aux prix similaires environ 600 B. Les bus partent entre 12h et 14h.
    • Andorinha (bus 2+1 confort) / Cruceña (bus 2+2 moins larges et inclinés)
    • La Preferida (bus 2+1 ou 2+2 selon la disponibilité, bien vérifier)

Où acheter les billets de bus ?

  • directement à la station de bus
  • sur internet
  • on recommande la station de bus pour pouvoir négocier et être sûr de bien comprendre 🙂

Où se placer dans le bus qui passe la frontière Bolivie Brésil ?

  • En haut pour profiter de la vue en journée
  • Idéalement si elles sont encore disponibles (prises d’assault) les places au premier rang sont les mieux : place pour les jambes et vue panoramique.

Le déroulé du trajet :

En théorie, le trajet dure 38h tout compris : 2 bus + passage de la douane. Certains mettent 38h, d’autres plus, nous avons mis 43h.

Jour 1 : bus de nuit jusqu’à la frontière

  • 20h : départ en bus de nuit de Santa Cruz (ne pas partir après 21h pour éviter la queue à la douane)

Jour 2 : frontière et bus pour Sao Paulo

  • 5h30 : arrivée du bus de nuit à Puerto Quijarro
  • 5h45 : taxi pour aller à la frontière
  • 6h : arrivée à la frontière côté Bolivie
  • 7h : ouverture de la douane côté Bolivie
  • 8h : ouverture de la douane côté Brésil
  • 9h15 : tampon en poche pour 90 jours (ça peut prendre plus ou moins de temps en fonction du monde)
  • 11h : taxi pour retourner à la gare routière de Puerto Quijarro
  • 13h30 : départ du bus Andorinha pour Sao Paulo
  • 17h30 : pause de 15 minutes pour se dégourdir les jambes, acheter à manger, à boire
  • 22h30 : dîner en 30 minutes

Jour 3 : arrivée à Sao Paulo

  • 2 arrêts le matin mais on sait pas vous dire à quelle heure (avant 10h30)
  • 13h : déjeuner en 30 minutes
  • 15h : arrivée à la gare routière Barra Funda à Sao Paulo

Conseils généraux :

  • #1 : s’armer de patience
  • négocier les bus le matin même directement à la gare. Sur Whatsapp la négo n’a pas fonctionnée.
  • on peut se doucher pour 5 B à la gare routière de Puerto Quijarro
  • pour faire passer le temps, sièges massants dans les gares
  • à l’arrivée à la gare routière de Sao Paulo, prendre un Uber, ça coûte moins cher (utiliser le wifi du bus)
  • prévoir :
    • de quoi se couvrir : pull, écharpe,… avec la clim il peut faire froid
    • boules quies et masque
    • films, musique et livre pour passer le temps
    • de quoi manger (grignoter et petit dej)
    • il y a des toilettes dans le bus, prévoir du papier toilette / des mouchoirs au cas où il n’y en ait plus
    • de l’argent pour les repas (ou une carte bancaire pour le Brésil)
    • de l’argent liquide à changer à la frontière pour avoir un peu d’argent à l’arrivée (taux correct)

Notre trajet en bus Bolivie Brésil en résumé :

On aura mis 43h au lieu de 38h pour 2080 km. C’est long oui mais ça se fait, ce n’est pas aussi horrible qu’on le pense. Il faut juste y être préparé psychologiquement et être patient. Il faut prévoir de quoi s’occuper ou dormir beaucoup ! Dans le premier bus : on dort, et dans le deuxième, on s’occupe et on dort.

Allez c’est parti, on vous explique comment se passe le trajet :

Jour 1 : achat des tickets de bus Bolivie et Brésil et bus de nuit

Achat des tickets de bus le matin avec la compagnie Andorinha de Puerto Quijarro (frontière) à Sao Paulo

On achète nos tickets de bus le jour même parce qu’on sait que c’est plus facilement négociable. Les locaux prennent souvent leurs places l’après-midi, alors on vient le matin avant que le bus se remplisse.

On voulait partir avec la compagnie de bus la Preferida mais le bus qui partait le samedi, le jour qu’on voulait, était un semi cama 2+2. C’était hors de question de faire 24h de bus comme ça, alors on a du changer de compagnie. L’avantage de la Preferida c’est qu’ils prennent en charge l’itinéraire complet de Santa Cruz à Sao Paulo pour 650 B (possibilité de négocier à 600 B).
Si besoin d’info : Whatsapp Maritsa +59172107665 ou terminal +59172141990 et +59171644334.

L’autre compagnie disponible sur place regroupe les deux bus Andorinha et Cruceña. Andorinha propose des bus 2+1 leito cama (614 B) et Cruceña 2+2 semi cama (596 B). L’inconvénient c’est qu’ils ne s’occupent que du trajet Puerto Quijarro (frontière) à Sao Paulo. On n’a pas le choix, si on veut être bien, il faut prendre Andorinha. Et 100% des gens à qui on a demandé nous ont dit de prendre Andorinha.

On achète donc le ticket de bus avec la compagnie Andorinha à Santa Cruz pour faire Porto Quijarro (à la frontière côte bolivie) – Sao Paulo (24h de bus).
Prix : 614 B négocié 550 B (très difficilement) +3 B de taxe à la gare routière de Santa Cruz.
Si besoin d’info : Jessica +59175372284.

Une autre option (qu’on ne connaissait pas lorsqu’on a pris les bus) est de faire Santa Cruz – Puerto Quijarro puis de prendre un taxi pour 80 B / personne jusqu’à Corumba et ensuite prendre un bus jusqu’à Campo Grande et un autre bus pour Sao Paulo. Ça coûterait 150 R soit 250 B (à vérifier, c’est un local qui nous l’a expliqué mais ça a l’air d’être la mission !).

Achat des tickets de bus le matin avec 14 De Abril de Santa Cruz à Puerto Quijarro (frontière)

Il faut donc maintenant trouver un bus pour aller de Santa Cruz à Puerto Quijarro. Direction l’autre côté du terminal. Une poignée de compagnies font le trajet pour 70 B en 2+1. Étant le jour même, on a réussi à négocier à 50 B avec la compagnie 14 De Abril.

Départ de Santa Cruz pour Puerto Quijarro en bus de nuit

Après notre journée de visite à Santa Cruz, on rejoint la gare routière (micro du centre à la gare pour 2 B / personne ou taxi pour 15/20 B).

Le départ du bus était prévu pour 19h30, on part à 20h. On est plutôt agréablement surpris, le bus est très bien, confortable.

Jour 2 : arrivée à Puerto Quijarro et passage de la frontière

Arrivée à Puerto Quijarro

Notre bus arrive à 5h30 à la gare routière de Puerto Quijarro. Aussi bizarre que ça puisse paraître, on va à la frontière faire tamponner nos passeports pour revenir ensuite en Bolivie à Puerto Quijarro prendre le deuxième bus… On laisse nos sacs au bureau Andorinha et on file à la frontière.

Passage de la frontière côté Bolivie

On prend donc un taxi partagé pour 10 B / personne pour rejoindre la frontière. 15 minutes plus tard, à 6h, on attend au poste frontière, il y a déjà une dizaine de personnes qui attendent.

À 7h, le poste frontière ouvre et on passe finalement assez vite. Un tampon, une photo (qu’ils prennent en webcam) et le tour est joué. On nous avait dit qu’il était possible qu’on nous demande de payer 18 B. En fait c’est pour les locaux, on n’a rien eu à payer, ni d’un côté, ni de l’autre. Ça fait plaisir de passer une frontière terrestre sans corruption.

drapeau Bolivie Wikipédia

Passage de la frontière côté Brésil

Côté Brésil, ce n’est pas la même histoire. On marche une centaine de mètres jusqu’à la douane brésilienne et on arrive à 7h30. Ça ouvre à 8h, alors on attend. Il y a beaucoup de monde devant et derrière nous. Petite frustration, ils font passer un car de touristes qui sortent du brésil avant tout le monde. Ça prend du temps… Un fois que tout le monde est sorti du Brésil, on hallucine, ils font passer les brésiliens devant tout de monde + d’autres qui ont sûrement des urgences. Bref, on attend une éternité… Finalement, à 9h15, on obtient le précieux tampon (gratuit) et c’est partie pour 90 jours au Brésil.

drapeau brésil wikipedia

Retour à Puerto Quijarro et attente du bus de 13h pour Sao Paulo

Maintenant, on attend sagement le bus de 13h. D’abord, on se pose aux locaux de la compagnie Andorinha à la frontière. Ils ont de l’eau et des sièges. Ensuite, on fait du change (taux très correct) des quelques bolivianos qu’ils nous restent.

On reprend à nouveau le taxi pour rejoindre la gare routière de Puerto Quijarro. Oui, assez bizarre, on passe la frontière mais on retourne en Bolivie….

À la gare routière, il y a des toilettes pour 1 B, des douches pour 5 B et des sièges massants pour 1 B les 2 minutes. Pour manger, il y a des restaurants pour 15-20 B et des mini markets avec un peu tout.

Départ du bus pour Sao Paulo à 13h30

13h30, on part en bus avec 30 minutes de retard. On ne regrette pas d’avoir pris un bus leito, c’est vraiment confortable et le bus est propre. En plus, on a les places en haut, tout devant, la vue est top. Il y a des films plutôt biens mais en portugais pas sous titrés… Heureusement, on a de quoi s’occuper !

Un peu plus loin, on récupère du monde à Corumba, la ville frontalière côté Brésil.

Arrêt à 17h30 de 15 minutes dans un restaurant fast food pour grignoter et se dégourdir les jambes.

À 21h30, on se dit mais pourquoi il ne s’arrête pas pour manger ? On n’a peut-être pas compris que l’arrêt de 15 minutes à 17h30 c’était pour dîner… Autant vous dire, on a la dalle !!! Finalement, à 22h30 il s’arrête enfin ! C’est un buffet au poids (ils pèsent l’assiette, on paie au poids) ou 25 R en illimité. On n’en revient pas, ils prennent la carte bancaire ! En 3 mois au Pérou et en Bolivie, les fois où on a pu payer en carte se comptent sur les doigts de la main. À 23h, on repart. Cette fois, bonne nuit !

Jour 3 : arrivée à Sao Paulo

Il y a eu 2 arrêts le matin mais on dormait.

À 10h30, on se fait réveiller par la police. Réveil difficile… Le bus est arrêté à un poste de contrôle de police. Ils ont vérifié tout le monde, passeports et sacs (sauf moi, on n’a pas compris pourquoi). À vrai dire, c’était un peu chiant de perdre du temps (30 minutes) quand on a autant de bus…

13h, on s’arrête pour manger en 30 minutes. Le buffet est varié et super bon mais c’est pas donné ! Encore un buffet au poids. C’est un vrai piège parce que chez nous, qui dit buffet, dit à volonté donc on a tendance à en mettre beaucoup dans l’assiette, mais ici ça revient cher à la fin.

Alleluia, à 15h on arrive à la gare routière Barra Funda à Sao Paulo. C’est la fin de notre long périple ! Au final, il y a eu deux nuits et un long moment à la frontière donc le temps est passé plutôt vite.

Qu’avez-vous pensé de cet article Bus Bolivie Brésil et du blog en général ?

Si vous avez des questions sur le bus, la Bolivie, le Brésil, le passage de la frontière ou sur notre tour du monde, des remarques ou des suggestions pour notre blog, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. On vous répondra aussi vite que possible et cela nous aide à améliorer notre blog 🙂

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *