Visiter Buenos Aires en Argentine : LE GUIDE - Destination TDM
  • Menu
  • Menu
Buenos Aires

Visiter Buenos Aires en Argentine : LE GUIDE

Accueil » Argentine » Visiter Buenos Aires en Argentine : LE GUIDE

Pourquoi visiter Buenos Aires ?

Buenos Aires n’est autre que la capitale de l’Argentine. Visiter Buenos Aires est le coup de coeur de beaucoup de voyageur et vous allez vite comprendre pourquoi. Il y a de nombreux musées et attractions à visiter mais Buenos Aires est surtout une ville qui se vit. Ne manquez pas en plus de vos visites, d’assister à un spectacle de tango et pourquoi pas, de sentir l’ambiance d’un match de foot à La Bombonera de La Boca. Petite information utile, saviez-vous que les habitants de Buenos Aires s’appellent les Porteños ? Cela signifie les habitants du port.

Quand visiter Buenos Aires ?

La meilleure période pour visiter Buenos Aires va de septembre à mai.

Que faire à Buenos Aires ?

Nos tops visites :

  • Caminito (quartier La Boca)
  • Museo de Arte Moderno de Buenos Aires
  • Mercado San Telmo (repas si possible)
  • Casa Rosada
  • Plaza de Mayo
  • Catedral Metropolitana
  • Cabildo
  • Farmacia La Estrella
  • Teatro Colon
  • Congreso Nacional
  • Ateneo Grand Splendid
  • Cementerio La Recoleta
  • Floralis Genérica
  • Museo Nacional de Bellas Artes
  • Balade à Palermo Soho

Visiter Buenos Aires en 5 jours :

Jour 1

  • Plaza de Mayo
  • Cathedral Metropolitana
  • Museo histórico nacional del Cabildo y de la Revolución de Mayo
  • Palacio Municipal
  • Palacio de Gobierno – Casa Rosada
  • Museo Casa Rosada
  • Librería de Avila
  • Manzana de las Luces
  • Museo de la ciudad
  • Farmacia la Estrella
  • Spectacle de Tango

Jour 2

  • La City de Buenos Aires ou Microcentro
  • Avenida de Mayo (La Prensa, Café Tortoni, Hôtel Chile, Palacio Barolo, Confitería del Molino et kilómetro 0)
  • Congreso Nacional
  • Avenida 9 de Julio
  • Obelisco
  • Avendia Corrientes
  • Teatro Colón (visite de l’intérieur)
  • Teatro Nacional Cervantes
  • Calle Florida (magasins et galería Güemes)
  • Galería Pacífico et Centro cultural Borges

Jour 3

  • Plaza General San Martín
  • Gare Retiro
  • Museo de Arte hispanoamericano Isaac Fernández Blanco
  • Ateneo Grand Splendid
  • Quartier Recoleta parisien (ambassade de France, plaza Pellegrini, avenida Alvear)
  • Palais de Glace (palacio nacional de las Artes)
  • Cementerio de la Recoleta
  • Iglesia Nuestra Señora del Pilar
  • Centro Cultural Recoleta
  • Plaza Francia
  • Museo Nacional de Bellas Artes
  • Floralis Generica

Jour 4

  • Se perdre dans les rue du quartier Palermo Viejo ou Soho
  • Museo Evita
  • Bosque de Palermo
  • Jardín japonés
  • Patio andalu
  • Museo MALBA
  • Puente de la Mujer
  • Reserva ecológica Costanera Sur
  • Éventuellement excursión en bateau

Jour 5

  • Balade dans San Telmo
  • El Zanjon
  • Calle Defensa
  • Mercado San Telmo (y manger si possible)
  • Plaza Dorrego (puces le dimanche)
  • Basílica de Nuestra Señora de Bethlem
  • Iglesia ortodoxa rusa
  • Museos MAMBA et MACBA
  • Museo histórico Nacional
  • Quartier La Boca : Caminito
  • Match de foot à la Bombonera

Les quartiers de Buenos Aires

  • Centro : centre ville, majorité des attractions touristiques
  • Puerto Madero : anciens docks
  • Recoleta : chic, petit Paris
  • Palermo : branché et bobo
  • San Telmo : calme et agréable, marché et puces
  • La Boca : caminito très touristique et stade de foot la Bombonera, mais attention ça craint

Où dormir à Buenos Aires ?

  • L’idéal est de dormir proche de la plaza Mayo qui est le cœur du centre. Il y a le métro et des bus sinon quasi tout se fait bien à pied.
  • Certains dorment à Palermo. L’ambiance est sympa mais on ne recommande pas forcément ce quartier pour visiter Buenos Aires comme c’est un peu plus éloigné.
  • Nous avons dormi à chaque fois dans le quartier San Telmo et on adore. Nos logements : hôtel Varela, Che Argentina Hostel and Suites (le mieux), hostel Monita.

Où manger à Buenos Aires ?

  • Restaurants :
    • Desnivel (quartier San Telmo) : viande
    • El Refuerzo (quartier San Telmo) : notre coup de cœur, cuisine occidentale
    • Monday (centre, rue Florida) : burgers, salades, pas cher
    • Marché San Telmo : il y a de tout et on a adoré le restaurant de raclette et celui de crêpes
  • Il y a des supermarchés Carrefour Market, Dia et mini market 24 horas partout dans le centre
  • L’eau du robinet est potable.

Comment se déplacer à Buenos Aires ?

  • La plupart des centres d’intérêt peuvent être rejoints à pied.
  • Sinon, il y a un bon réseau de métro et bus. Pour prendre les transports en commun, il faut acheter une carte rechargeable “Sube” en vente dans les mini markets notamment (90 ARS, 1€). La carte est valable pour plusieurs personnes sans souci. Si vous voyagez à deux (ou plus), une carte suffit. Bien garder la carte, elle est aussi valable dans certaines autres villes d’Argentine (Mendoza ou Ushuaia). Horaires et itinéraires des bus et métro sur Google maps (bien pratique!).
  • Les Uber ou Cabify sont vraiment bon marché, plutôt utile pour les longues distances comme l’aéroport par exemple.
  • Le quartier La Boca étant mal fréquenté à certains endroits, on recommande d’y aller en bus ou taxi (les Uber n’y vont pas).

Combien ça coûte à Buenos Aires ?

  • Pour 7 jours, nous en avons eu pour 40,84€ par jour pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir de Buenos Aires). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.
  • Détail par dépense en bas de l’article

Où retirer de l’argent à Buenos Aires ?

LA solution miracle

La situation monétaire en Argentine est très instable. On va essayer de tenir cette partie à jour mais il est possible que cela évolue. Les distributeurs de billets en Argentine prennent des frais exorbitants (8€ environ). Vous pouvez aussi dans certains endroits payer en carte bancaire au taux du jour. Mais nous avons LA solution miracle pour les paiement en pesos argentins sans frais (et même en gagnant du pouvoir l’achat !). Elle porte le nom de Western Union. Oui, on était les premiers surpris mais ça fonctionne. Au lieu de retirer au taux bancaire de 66 pesos pour 1€, on retirait au taux WU de 80 pesos! Ce taux est appelé euro blue et est toujours utilisé par quelques bureaux de change et donc Western Union.
Taux de change interbancaire en décembre 2019 : 1€ = 66 ARS
Taux de change WU en décembre 2019 : 1€ = 80 ARS

Comment ça marche ?

Une personne vous fait un virement en euros sur le compte Western Union. La première fois il faudra enregistrer leur rib. Attention, éviter les comptes communs ça nécessite des papiers et fait perdre du temps. Les frais de transfert sont d’1€ et le délai de réception est de 3 jours ouvrés. Si vous êtes pressés, vous pouvez payer sur le site WU avec votre carte bancaire (4,90€ de frais) et retirer quelques minutes plus tard. Une fois l’argent reçu, la personne à qui a été adressé l’argent doit se présenter avec son passeport dans un WU (photocopie de passeport parfois exigée). Vous récupérez vos pesos et le tour est joué.

Où faire du change ?

Dans la calle Florida, il y a de nombreuses personnes dans la rue qui proposent du change à un taux correct.

Comment aller à Buenos Aires ?

Aller à Buenos Aires depuis Puerto Iguazú

  • Bus avec la compagnie Rio Uruguay.
  • 19h de bus pour 2250 ARS (28€) la place.
  • Autre compagnie : Crucero del Norte
  • Deux aéroports :
    • Aéroport international Ministerio Pistarini
    • Aéroport national Jorge Newbery

Notre visite de Buenos Aires en 6 jours :

L’échec du départ en Uruguay

Après notre visite à Tigre, on devait aller en Uruguay quelques jours et revenir ensuite visiter Buenos Aires. Mais suite à l’échec du bateau pour Colonia del Sacramento (le prix low cost n’était plus disponible), on reste visiter une journée Buenos Aires avant de partir.

Hôtel Varela

On avait déjà en tête de dormir dans le quartier San Telmo mais c’est surtout intéressant pour cette nuit parce qu’on est proche du port. Sur place, on a pu négocier la chambre (sans clim) à 1000 ARS (12,50€) (négo possible à 800 ARS (10€) en restant quelques jours). Le souci est qu’on a eu vraiment très chaud et on n’a pas fermé l’œil de la nuit… Si c’était à refaire, on prendrait la chambre avec clim à 1500 ARS (18,75€) ou on irait dans un autre hôtel.

Restaurant Desnivel

Ça y est, on va enfin découvrir la célèbre viande Argentine ! Il était impensable de visiter Buenos Aires et ne pas goûter cette viande. On découvre aussi qu’un morceau de viande au restaurant c’est le double d’une portion au restaurant en France… Quentin étant végétarien, j’ai du terminer mon ÉNORME morceau de viande toute seule. Heureusement, je n’avais pas commandé d’accompagnement. On retient donc : en Argentine, un plat de viande pour deux ça devrait suffire… Quentin mange des gnocchis, ils sont aussi très bons. Allez, on se fait plaisir, petit pichet de vin qui va bien. Ça fait très plaisir de bien manger, surtout après le riz / haricots à toutes les sauces du Brésil ! Ensuite, on s’est baladé dans le quartier San Telmo. C’est animé le soir, on aime bien.

Restaurant Desnivel
oui oui c’est bien une assiette normale recouverte par un énorme morceau de viande !

Jour 1 : découverte de Buenos Aires

Balade dans le centre

Devant rejoindre le quartier La Recoleta pour 11h, on en profite pour marcher et découvrir Buenos Aires au lieu de prendre le bus. On remonte donc d’abord la rua Defensa.

Farmacia la Estalla

En chemin, on rentre dans cette magnifique pharmacie. Une des plus anciennes de la ville, elle date de 1834. On est un peu gêné parce qu’elle est encore en service et nous on débarque pour faire des photos… mais ça vaut le coup d’œil.

Farmacia la Estalla
sympa la pharmacie non ?

Mafalda sur son banc

Qui connait Mafalda ? D’après nos stories Instagram, vous êtes nombreux à l’avoir reconnues. Et oui, ce personage de bande dessinée vient d’ici. Il y a même une statue en son honneur.

Mafalda sur son banc
hola !

Plaza Mayo et alentours

On arrive enfin au cœur de la ville, la Plaza Mayo. C’est autour de cette grande place que gravitent l’essentiel des lieux touristiques. N’ayant pas le temps aujourd’hui, on les visitera plus tard, quand on reviendra visiter Buenos Aires.

Un vrai ostéopathe français à Buenos Aires

Julien Lepretre
Quartier Recoleta : avenida Santa Fe 1219, 3° piso, Buenos Aires, C1059ABG
julienlepretre@osteopatiafrancesa.com
Prix : 2200 ARS (28€)

J’ai toujours très mal au dos mais en ce moment c’est vraiment embêtant. Dans les pays précédents, je n’avais pas trouvé d’osteo mais en arrivant à Buenos Aires, je me suis dis, hum ça ressemble beaucoup à chez nous, c’est une grande ville, je vais bien trouver. Coup de bol, hier je trouve un ostéopathe français basé à Buenos Aires ! Je l’ai contacté sur messenger, Go Treat Yourself, il m’a répondu rapidement. Quentin en profite, on a rdv tout les deux à 11h. Fiou, je revis je n’ai plus du tout mal.

Change de nos quelques reales brésiliens restants

En discutant avec lui, il nous dit qu’il fait du change à taux intéressant à côté de chez lui. Il nous reste quelques reales brésiliens, c’est parfait. C’est un petit vieux dans une boutique de bricolage quand on se dirige vers la grosse route Avenida 9 de Julio. Sinon dans le rue Florida, il y a énormément d’endroits pour changer et de nombreux rabatteurs.

Quartier la Recoleta

On est fan de ce quartier. Sûrement aussi parce qu’on est en manque de la France. En effet, l’architecture est semblable à de nombreux bâtiments de Paris. On a adoré nous balader dans ce quartier.

Museo de Arte Hispanoamericano Isaac Fernández Blanco

Prix : 50 ARS (0,60€), gratuit mercredi

En chemin, on passe devant ce musée d’art colonial. C’est gratuit le mercredi, alors on en profite. Cette maison de 1920 est inspirée d’une bâtisse du 18è siècle. Rien que pour la demeure, ça vaut le coup. Il y a aussi une collection d’art très sympathique : instruments de musique, tableaux, mobilier,…  On a bien apprécié cette visite.

Museo de Arte Hispanoamericano Isaac Fernández Blanco
on aime bien le plafond

Bateau pour Colonia del Sacramento en Uruguay

Ça y est, enfin on va pouvoir prendre le bateau pour rejoindre Colonia del Sacramento en Uruguay. On a pris la compagnie Colonia Express qui est la moins chère. Après avoir fait le checkin express à la borne, on passe la douane super facilement. Un coup de tampon de chaque pays et c’est bon, on peut entrer en Uruguay. Ensuite, on attend dans un espace avec chaises et WiFi. Le bateau part à 18h15.

Retour à Buenos Aires depuis Montevideo

Après 9 jours en Uruguay, nous voici de retour pour visiter Buenos Aires. Le ferry a 1h de retard et apparemment c’est fréquent. On décide de prendre un Uber pour gagner du temps parce qu’on arrive quand même à 22h30. Au final, impossible, ils mettent trop de temps à venir. Tant pis, on y va à pied, c’est une demi-heure.

Che Argentina Hostel and Suites

On voulait rester dans la quartier San Telmo qu’on aime bien mais avoir un hôtel bien et pas cher ! Cet hôtel propose des chambres privées avec salle de bain privative ou non. On a pris ce qui était disponible, deux nuits en salle de bain privative et quatre nuits en partagée. On a négocié à 1100 ARS (13,75€) la nuit avec petit déjeuner. Ils ont aussi des dortoirs.

Jour 2 : administratif et super resto

Une grande partie de la journée, on a le droit à de la pluie, alors on reste tranquille à l’hostel. On sort tout de même en milieu d’après-midi. parce qu’on a quelques petites choses à faire.

Teatro Colón

La visite de ce célèbre théâtre, un indispensable à visiter à Buenos Aires, n’est pas donnée. Du coup, pour pouvoir le voir à un coût moindre et en profiter, on va se renseigner pour un spectacle. Il n’y a plus de place pour le lac des cygnes à nos dates mais on a réussi un coup encore mieux, un spectacle gratuit dimanche à 11h ! Parfait, on a nos places.

Gourde filtrante

Ça fait des semaines qu’on cherche à acheter une gourde filtrante mais après avoir fait une dizaine de magasins, personne n’a… On aimerait éviter d’acheter des bouteilles en plastique à usage unique. Heureusement, l’eau est potable dans pas mal d’endroits.

Réparation téléphone

Le port de charge de mon téléphone a rouillé (oui oui…) à cause du sel de la mer. Quentin me trouve une boutique, Go Fix, qui pourrait changer le port pour bien moins cher que Samsung (30€). On laisse donc le téléphone 24h. Je ne reviendrai pas dessus mais ça a été mal fait et même si le chargeur fonctionne maintenant, je ne peux plus utiliser l’appareil photo et le GPS hors ligne… La réparation est garantie mais le bug est apparu un jour férié et ensuite on est parti pour Ushuaia… Bref les boules.

Movistar, à la recherche d’une carte sim

En tout cas à Buenos Aires, les étrangers ne peuvent acheter une carte sim Movistar qu’en boutique officielle. La première boutique nous ferme sous notre nez. La deuxième (à côté de la Plaza Mayo, on n’a pas trop compris mais il faut revenir demain parce qu’il leur manque quelque chose. Journée pas très efficace…

On récupèrera quand même notre fameux sésame demain midi. Prix de la carte sim : 50 ARS (0,60€). C’est super facile et rapide. Il faut juste donner son passeport. Ensuite, on peut recharger dans les pharmacies, supérettes, kiosques à journaux,…

On recharge dans une pharmacie à côté pour une semaine 2 GB, 140 ARS (1,75€). On ne prend pas le mois parce qu’on va faire quelques allers-retours entre l’Argentine et le Chili.

Le soir, on retrouve le frère de Quentin qui arrive de Córdoba où il étudie un semestre. Ça tombe bien, ce sont les vacances scolaires locales donc il va faire un bout de chemin avec nous.

Restaurant El Refuerzo

Toujours dans notre quartier fétiche, San Telmo, on découvre ce restaurant, une vraie pépite. Bon c’est vrai, ce n’est pas donné : 500 ARS (6,25€) l’entrée, 1000 ARS (12,50€) le plat et 400 ARS (5€) la bouteille de rouge la moins chère (mais bonne !). On a pris 2 entrées : burrata et camembert fondu et 1 plat (poisson) à partager. C’était très bon. Même délicieux. On se croirait en France ! On conseille les yeux fermés. J’y retournerais bien d’ailleurs…

Jour 3 : visite du centre

Plaza de Mayo

La Plaza de Mayo est la place centrale, le cœur de Buenos Aires. C’est ici qu’est né le premier gouvernement indépendant argentin le 25 mai 1810, d’où le nom. L’obélisque, au centre, commémore cet événement. D’ailleurs, les grands moments de l’histoire du pays se sont déroulés ici.

Plaza de Mayo
plaza de Mayo

Cathedral Metropolitana

Prix : gratuit

Datant de 1812, elle a été pensée par un architecte français qui s’est inspiré du palais Bourbon de Paris. Les 12 colonnes représentent les 12 apôtres. L’intérieur est très beau mais il est surtout symbolique avec le mausolée du général José San Martin, libérateur de l’Argentine.

Cathedral Metropolitana
gaaaaarde à vous !

Échec de la relève de la garde

On est allé voir la relève de la garde au Palacio de Gobierno – Casa Rosada mais on ne les a jamais vu passer…

Museo histórico nacional del Cabildo y de la Revolución de Mayo

Prix : gratuit

Il s’agit de l’un des derniers bâtiments de l’époque coloniale. De 1580 à 1821, c’était le cœur de la vie politique et administrative de la ville. En visite libre ou guidée, ce musée retrace justement l’histoire de l’époque. Il y a des visites guidées en anglais. Horaires sur le site internet du Museo histórico nacional del Cabildo y de la Revolución de Mayo. Quand on y était c’était 14h, trop tard pour nous malheureusement. La visite se fait sinon via des feuillets explicatifs en anglais ou espagnol très bien faits. On a beaucoup aimé ce musée. Il serait dommage de visiter Buenos Aires et ne pas faire ce musée.

Museo histórico nacional del Cabildo y de la Revolución de Mayo
ça ressemble à une église vous trouvez pas ?

Restaurant Monday

Dans la rue Florida, la grande rue commerçante de Buenos Aires, on déniche un restaurant rapide de salades et burgers. C’est bon et pas très cher (300 ARS, 3,75€).

Palacio de Gobierno – Casa Rosada

Prix : visites guidées gratuites (résa obligatoire à l’avance)

J’avais lu sur internet qu’il fallait réserver sur leur site la visite guidée. Malheureusement, même avec cette information, on n’a pas pu visiter. Il y avait une semaine d’attente… En tout cas, le bâtiment vaut le coup d’œil. Ce beau bâtiment couleur brique, à l’emplacement de l’ancienne forteresse royale de 1594, est aujourd’hui le siège du gouvernement.

Palacio de Gobierno Casa Rosada
Palacio de Gobierno – Casa Rosada

Museo Casa Rosada

Prix : gratuit

Ce musée a été installé dans l’ancienne cour de la douane portuaire 1855 et des vestiges de l’ancien fort de Buenos Aires. Il retrace l’histoire de Buenos Aires de 1810 à 2010 via des vidéos et des objets.

Museo Casa Rosada
Museo Casa Rosada

Librería de Avila

Datant de 1785, c’est la plus ancienne librairie de la ville. Le premier journal de Buenos Aires fut vendu ici en 1801. Dès 1830, c’était le lieux de rendez-vous des intellectuels. Vu la description, on s’attendait à un lieu magique. Bon… on n’a pas été subjugué, on vous l’avoue.

Manzana de las Luces

Prix : visite libre gratuite, guidée 100 ARS (1,25€)

On a fait la visite guidée (en pensant que c’était la seule option) mais selon nous ça ne vaut pas la peine, il vaut mieux se balader seul. À savoir, Manzana ce n’est pas la pomme ici mais un pâté de maisons. On vous avoue, on n’a pas compris grand chose aux explications… peut-être un peu trop poussées pour notre niveau d’espagnol. On a fini la visite par l’église de l’autre côté de la rue.

Palacio Municipal

Prix : gratuit

Ce lieu n’est autre que la mairie de Buenos Aires. Normalement, il y a des visites à 15h. Nous y étions à l’heure, même un peu en avance. Tout était fermé et aucun panneau. Fail…

Rue Florida

On y était déjà passé plusieurs fois et on adore cette rue (surtout moi !). Elle est très animée, il y a de nombreuses boutiques.

Galerías Pacífico

Toujours dans cette rue, on découvre ce superbe centre commercial. Clairement plus chic que les magasins de la rue, on se croirait aux Galeries Lafayette Haussman de Paris. En plus, c’est la période de Noël, ils ont vu la déco en grand.

Galerías Pacífico
Galerías Pacífico

Tango dans la rue

Le tango, c’est l’âme de Buenos Aires. Il est impensable de venir dans cette ville sans voir au moins un show de rue. On sent que c’est dans les veines des porteños. On a déjà vu des spectacles de danse dans la rue mais il faut avouer que là, c’est du très haut niveau. D’ailleurs justement, ce soir on a réservé un spectacle de tango. On a hâte !

tango dans la rue pendant notre visite de Buenos Aires
mais que c’est beau !

Spectacle de tango Palacio Tango au Teatro Astor Piazzolla

Prix : Spectacle de tango seulement (22h) : 30 USD / Dîner spectacle : 75 USD

La salle, au 165 rue Florida, n’est pas facile à trouver. En fait, elle se trouve dans la galería Güemes (qui est d’ailleurs très belle). Heureusement, le vigil a deviné ce qu’on cherchait ! Ils doivent avoir l’habitude des touristes perdus. Le repas a l’air très bon mais c’était hors budget, on se contente du spectacle ! Facultatif, on peut commander des boissons. On s’est vite calmé en voyant le prix de la bouteille de vin la moins chère à 15 USD. Let’s the show begin !

On découvre un groupe de six musiciens en live. Le spectacle, d’1h15, présente une série de mini shows du tango en duo ou en groupe, des chanteurs ou encore des performances instrumentales. Personnellement, j’ai été subjuguée par la performance et la beauté du tango.

tango Palacio Tango au Teatro Astor Piazzolla
ha la danse… j’adore…

On rentre à l’hôtel de nuit via les axes principaux. On est assez surpris, ce n’est pas très vivant pour un samedi soir. Du coup, direction San Telmo qui est bien plus animé. Les bars et restaurants sont ouverts tard. Le quartier est en effervescence, ça grouille de partout.

Jour 4 : on continue les visites

Le désillusion de l’hôtel

On se lève et on demande à l’hostel si on peut garder la chambre avec salle de bain privée ou si on doit changer pour la salle de bain partagée comme c’était prévu. Et là, le patron, un gros *** nous dit “je suis complet”. Oui ben on s’en fiche on a réservé 3 nuits en plus d’aujourd’hui au 25 décembre (donc dans une période où les hôtels sont chers et pleins…). On avait fait l’ajout des 3 nuits en direct comme on y dormait déjà. Quelle erreur… On se retrouve à la rue et il ne trouve rien de mieux que nous dire que ce n’est pas son problème. On prend le petit déjeuner et on regarde rapidement sur booking.com. Il n’y a plus grand chose et c’est cher… On doit filer à un spectacle, on verra ça après.

Teatro Colon

Prix visite : 800 ARS (10€)
Prix spectacle : gratuit ou à partir de 150 ARS
(2€)

Ce théâtre de 1908, d’inspiration italienne, est un des plus beaux édifices à visiter à Buenos Aires. Avec ses 4000 places, ses 6 étages, son excellent acoustique et son magnifique plafond peint avec lustre, il n’y a aucun doute sur le grandiose de cette salle. Des visites guidées sont organisées, sinon on peut profiter de la salle via un spectacle.

On voulait absolument voir ce théâtre. Et grâce aux conseils avisés d’une amie, on a pu le visiter gratuitement. En fait, la visite coûte 12€ ce qui est vraiment cher pour l’Argentine. L’idéal pour voir la très belle salle est d’assister à un spectacle. Il y a des places à prix dérisoire. C’est sûr, on n’a pas les meilleures places mais en entrant, on peut jeter un coup d’œil d’en bas. Pour nous, on a eu beaucoup de chance, au moment d’acheter les places, il y avait un spectacle gratuit. On a donc pu voir, bien placé, un concert de musique classique ! C’était vraiment super. Et on confirme, la salle est très belle.

Teatro Colon pendant notre visite de Buenos Aires
que c’est beau…

Marché de rue immense à San Telmo

On ne sait pas si c’est parce que c’est dimanche ou que c’est comme ça toutes les semaines mais c’est impressionnant. Tout le long de la rue Defensa qui part de la Plaza Mayo jusqu’au bout de San Telmo, se tient un grand marché. Il y a beaucoup de monde, c’est très animé. C’est vrai, c’est un peu un marché à touristes mais c’est sympa quand même.

Marché San Telmo

Il s’agit d’un marché couvert de type halle. Rien que l’architecture vaut le coup d’œil. Aujourd’hui, dimanche, il y a beaucoup de monde. Malgré cela, c’est très sympa pour manger. Il n’y a pas beaucoup de place mais c’est à la bonne franquette. Tous les restaurants nous donnent envie. On a pris un plat de pommes de terre raclette. Pour le dessert, on a craqué pour une crêpe Nutella pour moi et banane dulce de leche pour Quentin au restaurant Un Dos Crêpe (tenu par un français). Ça fait plaisir de bien manger !

mercado San Telmo
une bien jolie architecture
raclette mercado San Telmo lors de notre visite de Buenos Aires
allez ok on ira faire du sport après !

Puces de la plaza Dorrego

Juste à côté du marché, on profite de la brocante place Dorrego (dimanche et jour férié seulement). Il y a aussi du monde ici. On a même assisté à un mini spectacle de tango sur la place.

Musée des beaux arts

Prix : 200 ARS (2,50€) pour les non argentins. Gratuit le mardi.

Le musée des beaux arts étant fermé les jours suivants (à cause des fêtes de fin d’année), même si ce n’est pas logique en terme d’itinéraire, on y va. Ça fait loin à pied et je n’ai pas trop envie de prendre le métro. On prend un Cabify (Uber parfois moins cher) qui nous y emmène rapidement pour 150 ARS (2€).

Comme son nom l’indique, c’est un musée des beaux arts. Une grande collection d’art Argentin mais aussi Européen y est exposée. On a beaucoup aimé ce musée qui se visite en environ 1h30.

museo de Belas Artes à visiter à Buenos AIres
un peu chargé je vous l’accorde !

Floralis Generica

Cette sculpture est étonnante. C’est une grande fleur métallique dont les 6 pétales font chacun 23 mètres et 18 tonnes. Elle s’ouvre le matin et se ferme le soir ! On est à côté, ce serait dommage de ne pas y jeter un œil. Il y a du monde dans le parc, on dirait qu’ils fêtent quelque chose. En tout cas ça fait plaisir de voir les gens rire, danser, discuter. La vie quoi !

Floralis Generica
Floralis Generica

Trottinette électrique

Prix : 25 ARS (0,30€) de prise et 8 ARS (0,10€) / minute.

Devant le parc, une enfilade de trottinettes électriques nous font de l’œil. On n’a jamais essayé. Allez, on tente ! C’était franchement très drôle et assez facile à manier. Autre avantage, on était sur une piste cyclable tout le long.

Retiro

Arrivé à la gare Retiro, on pose la trottinette. On finit à pied. On était déjà rentré dans la gare notamment pour aller à Tigre mais on n’avait pas pris le temps de l’admirer. L’extérieur et l’intérieur de cette ancienne gare sont vraiment beaux. On aime bien ce style.

retiro
ça fait français non ?

Torre de los Ingleses ou Torre Monumental

Cette joli tour inspirée de Big Ben a été offerte à la ville par les anglais de Buenos Aires.

Torre de los Ingleses
le Big Ben local

Plaza General San Martín

C’est une petite place agréable dont la statue de San Martin trône au centre.

Edificio Kavanagh

Cet immeuble de 1936, avec ses 120 mètres de haut, était à l’époque l’immeuble en béton armé le plus haut du monde.

On rentre en passant par la rue Florida, elle est même animée le dimanche. Puis par la rue Perú.

Vous vous rappelez, on est à la rue du 22 au 25 décembre… Là, il ne reste que les hôtels chers ou avec de mauvaises notes… On en réserve un et arrivé là bas ils nous disent non, on prend plus de client. Blague… Ça nous est déjà arrivé à Cusco au Pérou… On appelle donc directement booking.com (avec Google hangout pour éviter que ça coûte une blinde !). Après plusieurs appels et mails, ils finissent par nous trouver un hostel pas loin du notre, hostel Monita. Bon il est pas mal mais c’est bien mieux en photo qu’en vrai… On ne va pas trop se plaindre, déjà on a un toit !

Jour 5 : visite de l’ouest et du nord de Buenos Aires

Avenida de Mayo

Cette longue avenue s’étend de la Plaza de Mayo au Congreso National. C’est un des grands axes de la ville. D’inspiration Haussmann, il y a quelques stops intéressants. Les voici : Café Tortoni au numéro 825 (il y a toujours du monde qui fait la queue et un rideau pour cacher l’intérieur. Pour visiter, il faudra consommer), Hôtel Chile au 1295, Palacio Barolo, Confitería del Molino et le kilómetro zero sur la place du congrès.

Palacio Barolo
ça c’est du palais !

Congreso National

Prix : gratuit
Visites : lundi, mardi, jeudi et vendredi à 12h30 et 17h
Entrée : calle Hipólito Yrigoyen 1849

Ce beau bâtiment de 1906 a été pensé par le même architecte que le Teatro Colón. Il a des airs du Capitole de Washington. Et son quadrige fait penser à l’Italie. Au delà de l’architecture, c’est surtout le siège du Sénat et de la Chambre des députés.

Aujourd’hui, on a la chance de pouvoir visiter le Congrès National. La visite ne se fait qu’avec un guide et elle est gratuite. La seule contrainte, avoir son passeport pour l’enregistrement à l’entrée. La visite est très intéressante. On commence par une salle où sont exposés les portraits des différents présidents. Ensuite, on découvre le salon rose où se tenaient les réunions du temps d’Eva Peron. Place après au Salon San Martin, sa coupole de 64 m et son lustre de 2 tonnes ! On clôture la visite par la chambre des députés. Pour la petite anecdote, ils votent et s’identifient par empreinte digitale sous leur siège !

Congreso National qui peut se visiter à Buenos Aires
et voilà la chambre des députés

El Ateneo Grand Splendid

C’est une des visites les plus étonnantes. Cette librairie a élu domicile dans un ancien théâtre. Tout y est c’est génial !

El Ateneo Grand Splendid
on est fan du concept

Cimetière la Recoleta

Prix : gratuit

Oui oui, vous avez bien lu, un cimetière ! Et pourquoi pas ? C’est un peu le Père Lachaise local. Ce cimetière, ouvert en 1822, abrite près de 5000 tombes sur 55 000 m2. C’est bizarre de visiter un cimetière mais c’est fou ces caveaux, tous plus grands et luxueux les uns que les autres. Il ne faut pas se leurrer, vu le lieu et le luxe, ne sont enterrés ici, que des personnalités locales et familles riches de Buenos Aires. On ne connaît pas grand monde à vrai dire hormis la célèbre Eva Peron. Mais c’est vrai qu’on a reconnu quelques noms qu’on avait lu sur les plaques indiquant les rues dans la ville, surement des personnes connues…

Cimetière la Recoleta à visiter à Buenos Aires
pas du tout surchargé !

Quartier la Recoleta

On adore ce quartier. On se promène, on se perd,…

Jour 6 : Boca et Palermo

Western Union

On a enfin reçu notre Western Union. On va pouvoir payer l’hôtel, sauvé ! Heureusement, on est le 24 décembre mais quelques boutiques sont ouvertes le matin.

Quartier Boca

On prend le bus pour rejoindre le quartier Boca. Même si on est proche, on nous a dit de ne pas y aller à pied, que ça craint. On a trouvé l’itinéraire, les horaires et le numéro du bus (29, 64 et 152) sur Google maps, bien pratique! Le bus arrive très vite c’est parfait. Il faut une carte rechargeable Sube. On ne l’a pas, on n’a pas pensé à l’acheter avant comme on n’a jamais pris les transports en commun ! On ne peut pas acheter la carte dans le bus. Elle s’achète notamment dans les mini market. Le chauffeur est gentil, il a mis la sienne et on l’a remboursé en cash. C’est seulement 21 pesos par personne le trajet.

Ce quartier est sur l’emplacement même de la première ville de Buenos Aires. La visite est vite fait mais c’est agréable, malgré le nombre de touristes au mètre carré !

Caminito

Cette rue colorée est le cœur du quartier. On a aimé se balader ici et découvrir les galeries, boutiques de souvenirs, marchés,… La visite est vite fait et il y a du monde mais c’est sympa.

Caminito à visiter à Buenos Aires
quartier très coloré à visiter à Buenos Aires

La Bombonera

C’est le célèbre stade de foot de l’équipe Boca Junior. Il est possible d’y voir un match (l’idéal) ou de le visiter. Malheureusement, il a fermé sous nos yeux… Et pas de match prévu…

On voudrait rejoindre le nord de Buenos Aires et donc on demande aux taxis le prix. Bien entendu, comme on le pensait, ils se font plaisir sur les prix. On s’éloigne un peu à pied en faisant attention autant que possible et on prend un bus.

Eco Parque

On voulait visiter ce petit parc. Il était fermé… On a quand même vu les “lapin-biches” au loin ! Si vous y allez, vous nous direz si ça ne ressemble pas à ça !?

Quartier Palermo

Autrefois populaire, ce quartier à visiter à Buenos Aires est aujourd’hui plus chic et branché. Étant immense, il est divisé en plusieurs quartiers : Palermo Viejo ou Soho (quartier bobo celui qu’on a visité), Palermo Chico (même si ça veut dire petit c’est aussi le quartier chic), Bosque de Palermo (tranquille) et Palermo Hollywood (pour les célébrités de Buenos Aires).

Palermo Viejo ou Soho

Ce quartier est mignon et agréable. C’est vraiment sympa de s’y balader. On sent l’ambiance bobo-branchée. Il y a de nombreux cafés et surtout des terrasses comme on aime. Les immeubles sont petits, on se sent comme dans un village. Après une bonne balade, on décide de craquer un peu…

Lucciano’s the ice cream masters

Ce glacier fait aussi de merveilleux milkshakes. On vote pour l’imitation Nutella et le mascarpone fruits rouges.

Étant un peu loin de chez nous, on rentre en métro. Il est pas mal du tout, moderne etc.

L’échec du repas de Noël

C’est Noël et très peu de restaurants sont ouverts. La plupart ont des menus spéciaux et donc chers. On a trouvé un indien à 2500 ARS (31€) pour deux. C’est cher mais on n’a pas vraiment le choix. On ne vous donne même pas le nom du resto c’était très moyen…

Le lendemain, on part en avion direction Ushuaia.

Autres choses à faire à Buenos Aires :

  • Museo :
    • de la Ciudad
    • Arte Moderno de Buenos Aires (MAMBA)
    • Arte Contemporáneo de Buenos Aires (MACBA)
    • histórico nacional
    • Evita
  • Teatro nacional Cervantes
  • Palais de Glace ou Palacio Nacional de las Artes
  • Iglesia Nuestra Señora del Pilar
  • Centro Cultural Recoleta
  • Plaza Franci
  • El Zanjón
  • Basílica de Nuestra Señora de Bethlem
  • Bosque de Palermo
  • Jardín Japonés
  • Patio Andalu
  • Museo de Arte latinoamericano de Buenos Aires (MALCA)
  • Quartier Puerto Madero : Puente de la Mujer et reserva ecológica Costanera Sur

Conseils pour visiter Buenos Aires :

  • Faire du change (si besoin) rue Florida
  • Teatro Colón : voir un spectacle au lieu de faire la visite guidée
  • Se rendre au quartier la Boca en bus ou taxi (pas à pied)
  • Réserver un match à La Bombonera à l’avance

Notre avis sur Buenos Aires :

On est en général pas très fan des grandes villes mais pourtant on s’est senti très bien à Buenos Aires. De la culture, de la bonne nourriture, il ne nous en faut pas plus ! Pour nous c’est une ville qui se visite certes mais surtout qui se vit. Il faut se perdre, visiter le jour, le soir, voire la nuit, tester des spectacles,…

Détail des dépenses à Buenos Aires

Pour 7 jours, nous en avons eu pour 40,84€ par jour pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir de Buenos Aires). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.

  • Visite guidée Manzana de las Luces : 100 ARS (1,25€)
  • Entrée musée des Beaux Arts : 200 ARS (2,50€)
  • Hôtel Varela : 1000 ARS (12,82€)
  • Hostel Che Argentina : 1100 ARS (14,10€)
  • Plat restaurant local simple : 300 ARS (3,80€)
  • Ubers :
    • gare Retiro Buenos Aires – port Colonia Express Buenos Aires : 205 ARS (2,60€)
    • San Telmo – musée des Beaux Arts : 150 ARS (2€)
    • San Telmo – aéroport : 334 ARS (4€)
  • Trajet bus ou métro à Buenos Aires : 21 ARS (0,25€)
  • Bus Puerto Iguazu – Buenos Aires : 2250 ARS (29€)
  • Train Buenos Aires – Tigre : 37 ARS (0,50€)
  • Ferry Buenos Aires – Colonia del Sacramento : 20,50€
  • Avions Buenos Aires – Ushuaia (Latam) : 63€

Étape précédente :

Étape suivante :

Au revoir Buenos Aires, bonjour Ushuaïa

  • On part de Buenos Aires à 12h en avion pour une arrivée à 15h35 à Ushuaia avec la compagnie Latam.
  • 55€ la place (+17€ si bagage en soute).

Qu’avez-vous pensé de cet article et du blog en général ?

Et vous, quelle est votre capitale préférée ?

Si vous avez des questions pour visiter Buenos Aires, l’Argentine ou sur notre tour du monde, des remarques ou des suggestions pour notre blog, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. On vous répondra aussi vite que possible et cela nous aide à améliorer notre blog 🙂

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *