• Menu
  • Menu

Chachapoyas : les 6 choses à faire dont Kuelap

Accueil » Nos derniers articles » Pérou » Chachapoyas : les 6 choses à faire dont Kuelap

Pourquoi visiter Chachapoyas ?

La plaza des Armas de Chachapoyas est une jolie place de style colonial mais le reste de la ville ne présente pas un franc intérêt. On recommande de s’attarder aux alentours, seul ou en excursion. Au programme : vestiges Chachapoya avec Kuelap, les Sarcofagos de Karajia ou encore Revash, cascade de Gocta, une des plus hautes du monde et cañon del Sonche encore peu connu des touristes. 

En voyage au Pérou ?
Retrouvez l’itinéraire idéal de 4 semaines au Pérou

Quand visiter Chachapoyas ? 

La météo est moyenne toute l’année, voire un peu moins bien juillet / août / septembre.

Que faire à Chachapoyas ?

Visiter Chachapoyas en 2 jours :

Jour 1 : excursion à Kuelap
Jour 2 : randonnée à la cascade Gocta

Si vous avez plus de temps :

Excursion Sarcofagos de Karajia et grotte de Quiocta
Excursion Revash et musée de Leymebamba
Cañon del Sonche et visite de Chachapoyas 

Où dormir à Chachapoyas ? 

  • Chachapoyas est une ville dont le centre n’est pas très grand. L’idéal est d’être proche de la plaza de Armas. 
  • Nous avons logé à l’hostal Kollarón à 15 minutes à pied de la place centrale et c’était très bien, excellent rapport qualité-prix.

Où manger à Chachapoyas ? 

  • Il y a de petits restaurants pas chers non touristiques un peu partout dans le centre de Chachapoyas. On retrouve les menus entrée, plat, boisson à 5-7 S. 
  • Sinon, autour de la plaza de Armas, il y en a pour tous les budgets.
  • Pour l’eau, les petits déjeuners ou encore les pique niques on recommande le supermarché sur la place centrale, à côté de Amazon expéditions. Ça a l’air tout petit mais il faut aller tout au fond de la vente à l’unité derrière les vitrines, là il y a un petit supermarché avec de tout. 
  • Pour les petits déjeuners, on a découvert que dans les boulangeries, on pouvait trouver des petits pains (plusieurs sortes et on a aimé les viennois) à 1 S les 4.

Comment se déplacer à Chachapoyas ? 

Dans le centre : tout se fait à pied
Aux alentours : plusieurs options 
1. excursions avec agences 
2. colectivos pour quasiment partout et notamment la cascade Gocta. 
Terminal terrestre : à l’intersection des rues El Triunfo et Sachapuyos. 
3. colectivos pour Huancas / Cañon del Sonche
Avenida San Juan de la Frontera, entre les rues avenida aeropuerto et Jiron Grau. 
Les colectivos, mini vans collectifs, sont très pratiques, ils passent souvent et c’est entre 3 et 5 S seulement selon la destination. 

Combien ça coûte à Chachapoyas ? 

Nous en avons eu pour 38€ par jour (pour 6 jours) pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir de Chachapoyas). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.

Détail par dépense en bas de l’article.

Où retirer de l’argent à Chachapoyas ? 

  • La plupart des banques du centre ville que nous avons essayées ne prennent pas les cartes internationales.
  • On recommande de retirer à la banque BCP, sur la plazuela de Burgos. Elle ne prend pas de frais. 
  • Taux de change en juin 2019 : 1€ = 3,75 S

Comment venir à Chachapoyas ? 

Depuis Chiclayo :
Bus de nuit avec Móvil Tours ou Transportes Chiclayo.
On a été très satisfait de Transportes Chiclayo : pas cher, bon repas, sécurité. 11h de bus pour 40 S par personne. 

Depuis Lima :
Bus avec GH Bus, Móvil Tours et Civa. 
22h de trajet. 

Ticket de bus en vente en ligne sur le site redbus. Pour Cruz del sur, voir sur leur site directement. 

Notre visite de Chachapoyas en 6 jours :

Jour 1 : arrivée à Chachapoyas et organisation du séjour

Arrivée à Chachapoyas 

Nous arrivons à Chachapoyas à 6h30 avec le bus de nuit de Chiclayo avec 1h de retard mais ça nous allait très bien de dormir un peu plus ! On file à l’hôtel (hostal Kollarón) à 10 min à pied. Ouf, on a pu avoir une chambre pour finir notre nuit ! L’hôtel, même s’il est un peu excentré est vraiment très bien, 7€ pour une belle chambre double avec salle de bain privée, eau chaude, le luxe ! 

Organisation du séjour

Requinqué, on file à l’Office de tourisme I-Peru pour organiser notre séjour à Chachapoyas. Coup de bol, on tombe sur un super conseiller. On a passé 1h à discuter avec lui, enfin lui à tout nous expliquer : agence ou pas, prix, timings,… 

On part, donc en quête d’une agence pour nos excursions. C’est plutôt simple, 90% des agences sont sur la plaza des Armas, et quasi aux mêmes prix (difficile de négocier). Après avoir fait le tour de celles qui proposent des tours en anglais, on décide de commencer par l’agence Santa Maria, la moins chère, pour demain, direction les Sarcofagos de Karajia. Si c’est bien on continue avec eux et si non, on change ! 

On termine la journée par une balade en ville sans vraiment visiter pour le moment.

Jour 2 : excursion Sarcofagos de Karajia et grotte de Quiocta

Prix avec l’agence Santa Maria : 70 S / pers incluant 8 S d’entrée à la grotte Quiocta et 5 S d’entrée aux Sarcofagos de Karijia

Le mini bus vient nous chercher à l’hôtel à 8h30 pour ensuite rejoindre la gare routière où on récupère les 12 autres personnes.

En chemin, on s’arrête au resto de ce midi pour choisir notre plat et petite pause toilettes. On en profite pour mettre des bottes, mais pourquoi ? Vous allez le savoir très vite !  

Grotte de Quiocta

Première visite de la journée, la grotte de Quiocta. La visite est vraiment sympa, on patauge dans la boue sur les 500 mètres de long de la grotte, éclairé simplement avec les lampes qu’on nous a prêtées. Voilà pourquoi les bottes !!! On a pu admirer de belles formations stalactites, stalagmites et colonnes. Ce n’est pas la grotte de l’année mais on a bien aimé !

Grotte de Quiocta
Grotte de Quiocta

Retour au restaurant pour un repas simple mais bon (inclus dans le prix du tour). On a pu goûter à la viande séchée une spécialité locale, c’était plutôt bon. 

Sarcofagos de Karajia

Voilà enfin ce pourquoi on a décidé de faire l’excursion, les Sarcofagos de Karajia. Après une marche en descente de 30 minutes, on découvre cette petite merveille ! Pour ceux qui préfèrent, il y a des chevaux pour 15 S (aller-retour) puis il faut marcher 10 minutes.

On est comme des gosses, on découvre 6 sarcophages de 2 m de haut très bien conservés dans la montagne. Notre seule petite déception, c’est qu’on les voit de loin et qu’on ne peut pas trop s’approcher.

Sarcofagos de Karajia accessible depuis chachapoyas
Sarcofagos de Karajia

Il y a aussi d’autres zones avec des restes mais peu visibles à l’œil nu. Dans la région, 600 sarcophages ont été retrouvés. Malheureusement une grosse partie des sarcophages a été détruite par les tremblements de terre. On parle de sarcophage, mais c’est comment au juste ? Comme les égyptiens ? Et bien oui en quelque sorte. Les personnes de la noblesse étaient embaumées (en momies) en position fœtale puis introduites dans des sarcophages faits en bambou puis recouverts d’argile et peints.

La culture Chachapoya est la seule du Pérou à faire des sarcophages et c’est seulement dans le nord du pays. Dans le sud, ils utilisent des mausolées où plusieurs personnes sont enterrées ensemble.

Bilan de cette excursion et de l’agence

L’excursion est vraiment sympa mais on ne la recommande que pour ceux qui ont du temps au Pérou. Le guide, Augusto est extraordinaire, c’est un puit sans fond de culture et il parle très bien anglais et français. Les personnes du bureau de l’agence, bof mais bon on n’a à faire à eux que pour l’achat du billet. 

Jour 3 : excursion Revash et musée de Leymebamba avec l’agence Santa Maria

Prix : 100 S / pers incluant 15 S d’entrée à Revash et 15 S d’entrée au musée de Leymebamba

Cette fois c’est une voiture qui vient nous chercher à l’hôtel à 8h30. Il ne faut pas rêver, ce n’est pas un tour privé… il nous dépose à la station de bus où on monte dans notre minibus pour la journée. 

On est les seuls étrangers et on retrouve notre guide d’hier Augusto. Il nous fait donc la visite en français ! On est ravi parce qu’il y a tout de même des mots techniques quand il s’agit de culture locale.

Revash

Après 2h30 de route, on arrive à Revash et on y reste pour 2h.

40 minutes de marche en descente plus tard, on y arrive enfin ! Pour ceux qui préfèrent, il y a des chevaux pour 15 S (aller-retour) puis il faut marcher un petit peu.

Après les sarcophages d’hier, place aux mausolées ! La roche a été creusée pour pouvoir y construire les mausolées et les protéger des intempéries grâce à un toit dans la montagne.

Les mausolées sont très bien conservés et restaurés. Ce sont des répliques des maisons de l’époque. Cette fois, on a pu les voir de loin mais aussi de plus près grâce à un autre chemin qui monte. 

Revash accessible depuis chachapoyas
mausolée de Revash
Revash
Revash

On a mangé tous ensemble un repas ENORME (inclus dans le prix du tour)… Il y a avait beaucoup de tout !

Musée de Leymebamba

Pour ceux qui visitent le musée par eux-même : entrée 15 S / pers + guide sur place 40 S / groupe

On termine la journée par la visite du musée Leymebamba. Après des explications sur les périodes et civilisations, on découvre des objets archéologiques : poteries, aiguilles, peignes, laine, tissus,… On a même vu un outil de comptage avec une corde et des nœuds. 

Musée de Leymebamba
Musée de Leymebamba : reproduction des sarcophages
Musée de Leymebamba
Musée de Leymebamba : instrument à mesure

Une carte montre l’expansion Inca. On connaît principalement le Machu Picchu et Cusco mais ils ont conquis à pied l’équivalent de la moitié de l’empire romain (qui eux étaient à cheval), dans des conditions difficiles (altitude, montagne, froid,…).

Dans la troisième pièce, plus de 200 momies sont entreposées. C’est vraiment impressionnant ! A la vue de leur expression du visage, on dirait qu’elles sont mortes en souffrant mais notre guide nous a expliqué qu’elles ont les bras et mains dans cette position pour maintenir la bouche fermée qui s’ouvre lorsqu’on est mort.

Les momies du Musée de Leymebamba
Les momies du Musée de Leymebamba

Bilan de l’excursion

Ce n’est clairement pas une étape incontournable dans les visites des alentours en quelques jours et il y a beaucoup de route en une journée. Mais pour ceux qui ont le temps et si le guide est bon c’est vraiment sympa.

Jour 4 : excursion Kuelap avec l’agence Santa Maria

Prix : 80 S / pers incluant 30 S d’entrée à Kuelap et le téléphérique

Toujours à 8h30, le mini bus vient nous chercher à l’hôtel pour ensuite rejoindre la gare routière où on récupère les 14 autres personnes. On retrouve encore Augusto, notre guide préféré, pour notre dernière excursion avec agence à Chachapoyas.

À 10h, on arrive au restaurant du midi pour commander notre repas à l’avance et pause toilettes. Ensuite, on reprend le minibus pour quelques minutes seulement afin de rejoindre le téléphérique. 

C’est parti pour 20 minutes de téléphérique

Auparavant, il fallait monter à pied ou en voiture à Kuelap et cela prenait BEAUCOUP de temps. Grâce au partenariat avec la France, le premier et seul téléphérique du Pérou a été installé pour rejoindre Kuelap à 3000 m d’altitude en seulement 20 minutes. Mais forcément cela engendre plus de touristes… C’est bien pour le tourisme local mais un peu moins pour nous ! 

Une fois en haut on a deux options : monter à pied pendant 30 minutes ou à cheval pour 15 S, et oui encore et toujours le business du cheval !

Visite de la citadelle de Kuelap

L’entrée principale est fermée jusqu’en 2021 pour fouilles et restauration, on entre donc par l’entrée numéro 3. Au sol, on trouve des traces anciennes de pâtes de lamas creusées dans les rochers. 

Kuelap
Kuelap : trace de pâte de lama (en haut)

On découvre le site même avec des maisons rondes et une petite entrée parce que l’homme moyen mesurait 1,60 m ! Les façades des maisons étaient ornées de décorations géométriques en pierre. 

Kuelap
Kuelap : maisons rondes
Kuelap
Kuelap : ornements géométriques en pierre
Kuelap accessible depuis chachapoyas
Kuelap : fondations des maisons rondes

Plus loin, on distingue d’anciens mausolées.

Kuelap
Kuelap : mausolée

Et notre partie préférée… la ferme à cochons d’inde ! Oui oui vous avez bien lu ! Dans les maisons, on trouve des tunnels en pierre destinés à élever les cochons d’inde. Rappelez-vous, au Pérou, on mange le cuy, cochon d’inde… On n’a toujours pas essayé… 

Kuelap
tunnel à cochon d’inde Kuelap

Le domaine, hérité de la culture Chachapoya, est vraiment très grand et bien conservé / restauré, on n’en revient pas ! Ce n’est pas pour rien que Kuelap est appelé le Machu Picchu du nord.

Pour la fin de visite, on a la chance de voir les pensionnaires des lieux, les lamas ! 200 lamas vivent ici mais bien entendu on n’en voit que peu. 

Kuelap
les habitants de Kuelap

À 14h, on reprend le téléphérique et direction le restaurant (inclus dans le prix), on a très faim ! On part de Kuelap à 16h pour une arrivée à Chachapoyas à 17h.

Bilan de l’excursion

On a beaucoup aimé notre excursion à Kuelap. Selon nous, c’est une visite incontournable dans la région. On conseille vraiment de passer par une agence parce qu’au total c’est quasi le même prix que d’y aller seul et surtout c’est bien d’avoir un guide pour comprendre. 

Jour 5 : randonnée à la cascade Gocta

Prix : entrée cascade du haut 10 S et cascade du bas 10 S
Autre option : une seule des deux cascades pour 10 S ou avec agence pour 50 S

Voir le détail des options dans conseils en bas de l’article. 

L’histoire de la cascade de Gocta

La cascade de Gocta, à 50 km de Chachapoyas, est considérée comme une des plus hautes du monde avec ses 771 m. Elle se décompose en fait en deux cascades. Connue par les locaux, elle ne fut mise à jour au publique qu’en 2005. L’histoire raconte qu’une sirène protégerait un trésor.

Itinéraire Chachapoyas – San Pablo

Pour se rendre à la cascade de Gocta il y a deux options. Soit passer par une agence et faire la cascade du bas pour environ 50 S, soit y aller par soi-même et faire la cascade du bas, du haut ou les deux. Nous voulions faire les deux alors on y est allé par nous même.

Pour la randonnée durant toute la journée, la personne de l’office de tourisme nous a conseillé de commencer à marcher avant 8h. À 6h45, on arrive au terminal des transports terrestres de Chachapoyas (à pied depuis l’hôtel). Coup de bol, le prochain colectivo n’est pas complet et on part à 7h avec la compagnie Etsa (5 S) pour Cocahuayco. 

45 minutes plus tard, nous voici arrivés à Cocahuayco au pied de la colline. Bon maintenant il faut monter, on prend un moto taxi (sorte de tuk tuk) pour 10 S à deux pour monter jusqu’au village de San Pablo en 20 minutes.

Cascade du haut San Pablo

Avant de débuter, on achète les tickets d’accès à la cascade. Comme nous voulons faire les deux cascades, nous devons payer 20 S sinon c’est 10 S pour une si on fait l’aller retour. Pour ceux qui ne font que par le bas de la cascade c’est la même chose, il faut prendre le colectivo puis le moto taxi pendant 20 minutes puis payer 10 S l’accès. 

À 8h30, on commence enfin à marcher. Ça monte quasiment tout le temps mais ce n’est pas très difficile. Il y a quelques portions avec escaliers. 

cascade de Gocta accessible depuis chachapoyas
Vue d’en haut cascade de Gocta

9h40, on tombe sur l’embranchement, on prend à gauche pour rejoindre la cascade du haut. Encore de la montée !

10h15, on arrive enfin au pied de la cascade du haut ! On nous avait dit 2h30 à l’office de tourisme et on a mis 1h45, on se relâche donc un peu sur le timing et on profite ! On commence par descendre au pied de la cascade pour apprécier au mieux sa taille. Elle est vraiment belle et on a de la chance, le soleil est encore bas, on n’a pas de contre jour sur les photos ! On est ensuite monté pour l’apprécier de plus près. Vraiment bien, on valide ! D’autant plus qu’on était seul au monde ! 

cascade de Gocta : partie haute
cascade de Gocta : partie haute

10h40, on part de la cascade. À mi-chemin, on a le plaisir de faire une pause dans de vrais toilettes ! 

Vous vous rappelez l’embranchement où on avait pris à gauche pour monter à la cascade du haut. Et bien cette fois, à 11h15 on prend l’autre côté pour suivre la cascade du bas (revenir en arrière si vous n’avez choisi de faire qu’une cascade). 

Mirador sur la double cascade

Les plus belles photos de la cascade que nous avons vues ont été prises depuis un mirador, où la vue sur la cascade entière est superbe. On y est et on y reste de 11h25 à 11h40. 

mirador cascade de Gocta accessible depuis chachapoyas
le fameux mirador !

La portion, dans la forêt, entre le mirador et le bas est de la descente assez pentue. Mon dieu la descente est fatiguante et que c’est chiant ! Notre consolation est qu’on se dit que c’est mieux à descendre qu’à monter ! On fait une petite pause pique nique très rapide parce qu’on se fait dévorer par les moustiques…

Ouf 12h37 on voit enfin le bout de la descente ! On passe un petit pont pour traverser l’eau. Petit piège, il faut bien prendre à droite après le pont.

Cascade du bas Cocachimba

12h45, donc pas longtemps après, à l’intersection, on prend à gauche pour rejoindre la cascade du bas. 

13h, on arrive enfin au pied de la cascade. Elle est en effet très impressionnante d’en bas ! 

cascade de Gocta : partie basse
cascade de Gocta : partie basse
cascade de Gocta : partie basse

On ne sait pas trop quand sont les derniers colectivos, on a oublié de demander… Comme à l’office de tourisme on nous avait dit 2h30 pour revenir puis moto taxi, on a préféré assurer le coup en partant de la cascade à 13h50. Au final, on vous le dit, il y en a tout le temps, même après la tombée de la nuit… Mais bon il vaut mieux éviter la nuit… 

C’est parti pour la remontée

On marche tranquillement, mais après le pont, c’est de la montée de n’en plus finir… et le soleil tape pas mal… La fin a été plutôt fatiguante entre le soleil, l’atiltude et la montée, j’étais HS ! 

cascade de Gocta
ça ne se voit pas mais ça monte sec

15h30, arrivée à Cocachimba, fin du parcours ! On aura mis 7h pour faire la randonnée, en comptant les pauses photos et pique nique.

Retour à Chachapoyas

On trouve un moto taxi direct à 10 S à deux pour 20 minutes. Arrivé en bas, 5 personnes attendent déjà les colectivos, qui passent souvent pleins… Les précédents étaient complets, ils ont donc appelé l’agence pour en faire partir un avec 5 places vides. Au moment où on allait les appeler pour demander 2 places vides, un colectivo d’une autre compagnie (Diplomaticos) est passé . Bon on se retrouve sur des strapontins c’est pas le top confort mais au moins on rentre sans attendre ! 

Arrivé à la gare routière de Chachapoyas, on en profite pour acheter notre ticket de bus pour Cajamarca avec la seule compagnie qui propose le trajet : Virgen del Carmen. 

Jour  6 : Cañon del Sonche et visite de Chachapoyas 

Cañon del Sonche

Entrée du canyon del Sonche : 3 S

Comment rejoindre le Canyon del Sonche ?

Pour notre dernier jour à Chachapoyas, on sort un peu des sentiers battus, direction le Cañon del Sonche. Pour ça, rien de plus simple, on prend un combi pour Huancas. Où trouver le combi ? Dans maps.me : Avenida San Juan de la Frontera, entre les rues avenida aeropuerto et Jiron Grau. 

On aurait aimé prendre le combi pour El mirador Huanca Urco à 5 S mais il faut 5 personnes mini pour partir. Ensuite il y a 2h de marche en longeant le cañon. On n’est que 4, pas de bol, on va donc au El mirador cañon del Sonche pour 3 S. Ensuite il y a 1h de marche qui longe le canyon.

Mirador du Canyon del Sonche

Après seulement 15 minutes de route on est déjà arrivé ! Le combi nous dépose au pied du mirador. Après avoir payé 3 S l’entrée chacun, on découvre la jolie vue depuis le mirador.

Cañon del Sonche accessible depuis chachapoyas
Cañon del Sonche
Cañon del Sonche
Cañon del Sonche

Marche le long du canyon

On décide de marcher jusqu’au mirador qu’on voit sur maps.me à 1h de marche en longeant le cañon. Au final, c’est la même vue tout le long.

Pour revenir en ville, on longe des barbelés puis une prison… Enfin on retrouve le chemin pour revenir dans la ville de Huancas. Un peu laborieux !

Au final on a mis 1h30 et on s’est perdu. Le chemin n’avait rien d’officiel c’était assez foireux… Si c’était à refaire on ferait autrement. On recommande de marcher une vingtaine de minutes aller puis revenir au mirador, ça fait voir l’essentiel du cañon. 

Sur la route pour rejoindre Huancas, on croise le colectivo. Bon des touristes ici, il se doute qu’on marche pour rentrer ! Gentillement, il nous prend en cours de route. 

Centre ville de Chachapoyas

De retour à Chachapoyas, on se repose et en fin de journée on part se balader dans le centre ville. Le tour est vite fait et pas exceptionnel mais sympa quand même. 

Voici les étapes de notre itinéraire

Plazuela Santa Ana, une petite place arborée où les jeunes se retrouvent. 
Templo de la Virgen Asunta, intérieur fermé et extérieur moderne, bof. 
Mirador Luya Urco pour une vue sur la ville. 
Pozo de Yana Yacu. 
Mirador de la Mama Nate, vue sur la ville d’un peu plus bas. 
Casa de Toribio Rodriguez de Mendoza, très jolie maison ancienne. 
Basilica Cathedral San Juan Bautista, intérieur fermé. 

Plaza de Armas Chachapoyas
Plaza de Armas

Musée Salas de exhibicion Gilberto Tenorio Ruiz

Petit zoom sur le musée Salas de exhibicion Gilberto Tenorio Ruiz (gratuit). Ce petit musée sur la plaza de Armas est un concentré de ce qu’il y a à visiter dans la région d’un point de vue archéologique. On peut y voir des outils, des tissus, des poteries ou encore des momies. 

Fin de la visite du centre ville

Rue Jr Amazonas de la Plaza Major à la Plazuela de la Independencia en passant par la Casa de las Dos Rosas. 
On finit par le parque Belen rempli de jeux pour enfants et cerné de part et d’autre par les temples de Nuestra Senora de Belen et del Senor de la Buena Muerte. 

rue principale de chachapoyas
Rue piétonne centrale
street art dans chachapoyas
street art

On rentre à l’hôtel pour récupérer nos affaires et on mange proche de la gare routière. À 19h30, on prend le bus pour Cajamarca avec la compagnie Virgen del Carmen. Léger stress au moment de monter dans le bus… on nous indique que nos places sont prises… En gros on est 4 pour 2 places… Heureusement, deux places étaient libres dans le bus, on a pu partir ! Ouf ! 

Autres choses à faire à Chachapoyas :

  • Site archéologique de Yalape
  • Trek de Gran Vilaya
  • Trek de la laguna de los Cóndores

Conseils pour Chachapoyas :

Quelles agences choisir ?

Il y a de nombreuses agences, quasiment toutes autour de la Plaza de Armas. A l’office de tourisme on nous en a conseillé 3 pour avoir un guide en anglais :
– Santa Maria Travel & Tours
– Chachapoyas Expedition 
– Chachapoyas Travel
On a choisi la 1ère parce que c’était la moins chère et on a été satisfait du guide Augusto qui parle à la perfection l’anglais et le français et est un puit sans fond de culture. 

Agence ou pas ?

Agence :
– Pour Kuelap on recommande à 100% l’agence, ça revient quasi au même prix et c’est dommage de le faire sans guide. 
– Pour Revash et les Sarcofagos de Karajia on nous a fait comprendre que c’était très compliqué voire impossible seul, on n’a pas tenté et avec l’agence c’était très bien, notamment pour les explications du guide. 
Sans agence :
Cascade de Gocta et Cañon del Sonche : très facile en colectivo. 

Cascade de Gocta

Pour se rendre à la cascade de Gocta il y a deux options. Soit passer par une agence et faire la cascade du bas pour environ 50 S, soit y aller par soi-même et faire la cascade du bas, du haut ou les deux. Si votre condition physique le permet, on recommande de faire les deux et surtout le mirador entre les deux, comptez 7h sinon 4h. L’avantage du haut : il n’y a personne, l’avantage du bas : la cascade est plus impressionnante.
Commencer tôt pour la chaleur et éviter les contre jours sur les photos. 
Si vous faites la totale, commencez à San Pablo et descendre (plus difficile dans l’autre sens).
Pour ceux qui ne veulent ou peuvent pas marcher, il est possible de louer les services d’un cheval pour 40 S aller-retour (il faut quand même marcher un peu). 

Notre avis sur Chachapoyas :

On a vraiment adoré découvrir les environs de Chachapoyas. En 6 jours, on a pu visiter les tops mais il restait encore à voir ! On a aimé toutes nos visites et nos coups de cœur sont : Kuelap et la cascade Gocta. 

Combien ça coûte à Chachapoyas ? 

Nous en avons eu pour 38€ par jour (pour 6 jours) pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir de Chachapoyas). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.

  • Excursion Sarcofagos de Karajia et grotte de Quiocta : 70 S (18,70€)
  • Tour Revash et musée de Leymebamba : 100 S (26,70€)
  • Excursion Kuelap : 80 S (21,35€)
  • Entrée deux cascades de Gocta : 20 S (5,30€)
  • Colectivo Chachapoyas – Cocahuayco : 10 S (2,70€) – même prix pour le retour
  • Tuk tuk : 10 S (2,70€)
  • Entrée Cañon del Sonche : 3 S (0,80€)
  • Colectivo Cañon del Sonche : 3 S (0,80€) – même prix au retour
  • Hostal Kollaron : 33 S / nuit (8,80€)
  • Menu local au restaurant : 6 – 8 S (1,60 – 2,20€)
  • Eau 2,50 S la bouteille de 3 L (0,65€)
  • 4 petits pains à la boulangerie : 1 S (0,30€)
  • Bus Chiclayo – Chachapoyas : 40 S (10,60€)
  • Bus Chachapoyas – Cajamarca : 45 S (12€)

Au revoir Chachapoyas, bonjour Cajamarca 

On part de Chachapoyas à 19h30 en bus de nuit pour une arrivée à 7h30 à Cajamarca avec la compagnie Virgen del Carmen. Ce n’était pas top mais il n’y a que cette compagnie… 
45 S la place en 2+2 inclinaison 140°

Qu’avez-vous pensé de cet article et du blog en général ?

Si vous avez des questions sur Chachapoyas, le Pérou ou sur notre tour du monde, des remarques ou des suggestions pour notre blog, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. On vous répondra aussi vite que possible et cela nous aide à améliorer notre blog 🙂

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *